Les mythes de la Seconde Guerre mondiale
0:00 -:--
Speed
++++++
PermalinkShare linkShare link with timestamp
November 16, 2017
Les mythes font partie de l’histoire et de la mémoire des hommes. Comment définir ces mythes et comment se construisent-ils? Qui les alimentent? Peut-on les considérer comme le révélateur de l’échec des historiens dans la transmission au grand public des fruits de leurs travaux? A travers l’exemple de la Seconde Guerre mondiale, Olivier Wierviorka interrogé par Christophe Dickès, présentent des idées qui ont la vie dure à partir de deux volumes parus aux éditions Perrin et co-dirigés avec Jean Lopez: La défaite de 1940 était inéluctable; Pearl Harbor est une victoire japonaise; L’armée italienne était mauvaise; Les Allemands n’ont pas pris Moscou à cause de l’hiver; Yalta a partagé le monde; etc. Plus de trente historiens, spécialistes de la période, décortiquent toutes ces idées reçues à la loupe. Ce “cours d’histoire” rappelle que des moments de notre passé sont des champs de bataille où se sont affrontés propagande et lectures partisanes, plaidoyers pro domo et Mémoires en défense.