Frédéric II ou la stupeur du monde
0:00 -:--
Speed
++++++
Même si des courtisans forçaient le trait en en faisant une sorte de Dieu, ce prince médiéval du XIIIe siècle, contemporain de saint Louis, a toujours entretenu chez lui une conscience aigüe « du caractère sacré de son pouvoir et de sa personne. » Quitte à s’opposer à la papauté dans un conflit d’une violence extrême. Pourtant le pape Innocent III l’avait élevé, soutenu et finalement aidé à atteindre la charge suprême, héritier des empereurs romains et nouvel Auguste. La rivalité entre le Saint-Siège et Frédéric II est à placer dans la lignée des grandes oppositions entre l’Eglise et les princes : à la monarchie pontificale universelle, au vicaire du Christ, Frédéric opposait les droits de sa propre couronne sur le monde. Jusqu’aux champs de bataille où les uns se battaient avec la croix sur la bannière, les autres avec les clés de saint Pierre… L’historien Sylvain Gouguenheim nous propose un portrait tout en nuance d’un homme qui préfigure les grands hommes d’Etat des temps modernes.